Titre de la page

Les ACTIFS IMMATERIELS

C’est ce qui a modélisé les succès et les échecs d’une ampleur jusqu’ici rarissimes au cours des dernières dizaines d’années. Plus que les richesses et équipements qu’elle possède, c’est sa capacité à les mobiliser qui fait la valeur d’une entreprise. La volatilité des marchés économiques l’a mis, positivement ou négativement, en tout cas souvent spectaculairement, en lumière.

 

Des portefeuilles de clients qui croissent à des vitesses vertigineuses, grâce à une diffusion accélérée, à un business model innovant voire révolutionnaire, ce sont des actifs clés de succès. Comme leur valeur dépend de compétences, de connaissances, de relations et de tendances économiques, ils sont immatériels. Comme la totalité des experts s’accordent pour dire qu’ils représentent maintenant 86% de la valeur des entreprises, contre 15% il y a une quarantaine d’années, tout le monde y vient.

 

Cela peut paraître compliqué, pas avec la méthodologie que nous utilisons.

La méthode de notre prestataire repose sur la mesure de 11 Actifs Immatériels. Ils intègrent tous les aspects connus du sujet. Si certains ne font pas partie de la liste, souvent par choix, c’est par souci de simplification de l’outil, et parce qu’ils sont intégrés comme sous-parties d’actifs de la liste. Notre prestataire reste néanmoins en veille permanente pour enrichir son modèle.

 

1 / Le Capital Client

C’est la mesure de la relation avec les clients. Travailler de concert avec ses clients c’est aussi se garantir leur fidélité et identifier ce qui ferait la différence avec d’autres clients.

Le Capital Client est donc une base fondamentale de la préservation ou du développement de l’activité auprès des clients nouveaux ou récurrents.

2 / Le Capital Sourcing

C’est la mesure de la relation avec tous les fournisseurs intervenant dans la production. Selon le même principe que pour le capital client, être un gros client, y compris potentiel, renforce l’image de l’entreprise. Travailler de concert avec ses fournisseurs c’est se garantir leur fidélité et identifier de nouvelles sources.

Le Capital Sourcing est donc une base fondamentale de la préservation ou du développement de ressources pour accroitre, transformer ou améliorer l’offre à venir.

3 / Le capital Organisationnel

C’est la mesure des moyens que le Business Model fournit à la société pour financer et organiser sa production interne et tout ce qui l’organise (structure, procédure, système d’information…).

Le capital organisationnel est la base de financement et d’organisation de ses ressources pour l’entreprise

4 / Le Capital Humain

Le capital humain c’est avant tout la valeur de l’équipe/des salariés de l’entreprise. L’apport de conseillers en est une autre composante potentielle.

5 / Le Capital Actionnarial

Au-delà des capitaux propres qui sont une donnée purement financière, la part immatérielle du capital actionnarial est l’ensemble des conseils et ouvertures vers leur réseau qu’apportent les divers actionnaires.

6 / Le Capital Innovation

En déposant des brevets ou en lançant des programmes de recherche l’entreprise investit sur ce qu’elle espère devenir des avantages concurrentiels.

7 / Le Business Model

Ce qui fait la valeur d’un business model, ce sont bien sûr les valeurs de ses composantes, c’est surtout la cohérence, voire les synergies qu’elles ont ensemble.

8 / Le Capital Bases de Données

A l’ère numérique, la capacité de l’entreprise à constituer et développer des bases de données de prospects, à animer ses bases de données clients, en les enrichissant est devenu avec des intensités variables selon les secteurs, une capacité clé pour protéger ou développer l’activité. Certaines activités (veille économique, prestation d’évaluation…) reposent par ailleurs sur la qualité et le volume des bases de données utilisées.

 

9 / Le Capital de Propriété Intellectuelle et Commerciale support d’image ?

Afin de communiquer efficacement avec ses clients et partenaires, l’entreprise peut être emmenée à développer des marques, des logos et des chartes graphiques de référence.

10 / Le Capital Partenarial

Pour pérenniser son CA, ses ressources et même son innovation, l’entreprise utilise des partenariats avec ses clients et ses fournisseurs et l’ensemble de son éco-système.

11 / Le Capital Sociétal

La responsabilité sociétale des entreprises est une valeur croissante dans leur image, auprès des clients, des fournisseurs et même de l’Etat qui offre des financements en la matière.