Actifs Immatériels : Quelle VALEUR ?


Toute la difficulté de valoriser un actif immatériel est d’identifier sa valeur utile. Sa valeur vénale, en tout cas comptable, on la connait ou on peut l’identifier. Son utilité est celle que l’entreprise sait en tirer, qui dépend de sa capacité à fonctionner efficacement.

L’entreprise X a beaucoup investi dans sa communication, se créant une identité et une e-réputation reconnues. Indéniablement elle a développé son capital Image, on peut notamment le mesurer par l’investissement consenti sur le sujet.

Mais cette entreprise a une gamme de produits peu performante, on peut donc présumer qu’elle ne peut pas tirer le meilleur parti de son actif Image. La valeur utile de l’actif Image est donc inférieure à la valeur vénale de l’actif.

Notre méthode repose sur la valorisation préalable des valeurs vénales des actifs immatériels, puis sur le calcul de leur valeur utilisée en fonction des forces et faiblesses de l’entreprise en fonction de leur environnement.

Les décotes et surcotes économiques qui permettent d’évaluer la valeur utile des actifs immatériels portent à trois niveaux :

  • Le Macro-économique

  • Le Méso-économique

  • Le micro économique

Les deux premiers illustrent le contexte économique de l’entreprise. Toute chose égale par ailleurs, il vaut mieux avoir la même entreprise qui opère dans un contexte de croissance :

  • le macro-économique est lié aux tendances du marché géographique d’opération.

  • le méso-économique est lié au type d’activité et peut avoir des valeurs très positives (mais la volatilité est plus grande qu’au niveau macro).

Le micro économique est constitué de deux groupes :

  • Le premier est l’ensemble des éléments d’efficacité dans l’exercice quotidien

  • Le second est l’ensemble des ressources qu’à l’entreprise pour accélérer les opportunités ou amortir les risques sur cet exercice.

Le premier est mesuré par ce qui manque pour être quasi parfait, au quotidien. Le second mesure plus positivement les capacités à évoluer efficacement face aux aléas. Comme ceux-ci est sont quantifiés par le macro et surtout par le méso-économique, avoir des atouts au-delà de la gestion quotidienne montre une capacité supérieure à y faire face.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square