Please reload

Posts Récents

Les 11 Actifs Immatériels

June 19, 2017

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Cession d'entreprise : Valorisez vos actifs immatériels pour vous simplifier la vie

April 8, 2018

 

Les méthodes traditionnelles de valorisation qui vous sont proposées sont assez mal adaptées au contexte d’une cession complète à l’initiative du cédant.  Certes les professionnels peuvent vous aider à en tenir compte, mais utiliser une méthode adaptée est tout de même plus efficace.

 

 

Faisons un tour des inconvénients des trois méthodes traditionnelles (Discounted Cash Flow, Comparables et Patrimoniale) dans le contexte.

 

La méthode du discounted cash flow repose sur le futur, brillant, développement économique de l’entreprise.  Si les perspectives ne sont pas attractives, il n’est pas dans l’intérêt du cédant de recourir à cette méthode.  Si elles le sont, c’est effectivement une méthode intéressante pour lui.  Cette méthode fait complètement sens dans le cadre d’une levée de fonds, l’investisseur pariant à la fois sur les perspectives de l’activité et les capacités de l’équipe dirigeant à en tirer le meilleur parti.  Mais quand on est dans le cadre d’une cession complète, avec départ des dirigeants, l’acquéreur peut avoir la sensation qu’il paye pour le travail qu’il va avoir à faire….

 

La méthode des comparables est basée sur les tendances moyennes du secteur, ou plus exactement sur la perception qu’en a le marché.  Mais votre entreprise est-elle vraiment moyenne ?  Quid des développements que vous avez mené à bien et qui offrent des atouts clés pour le futur de l’entreprise ?  Vous faut-il attendre d’avoir transformé en résultat les promesses pour pouvoir en recevoir la rémunération dans le prix de cession ?  Certes en prévoyant à l’avance la cession, vous pouvez adapter votre stratégie pour faire concorder les impacts avec la date de cession.  Mais vous qui avez en permanence de nouvelles idées, faut il y renoncer parce que vous n’y avez plus d’intérêt ?

 

La méthode patrimoniale mesure la valeur des actifs de l’entreprise.  Cette valeur peut être particulièrement intéressante quand tout ou partie des actifs individuels ont une valeur économique qui va bien au-delà de la valeur comptable à laquelle ils sont enregistrés.  Mais la valeur obtenue occulte totalement l’activité à venir de l’entreprise.  C’est pourquoi de nombreux professionnels la complète par une valorisation dite de la rente du Goodwill.  Toutefois, son estimation très mécanique et purement basée sur le résultat passé est assez sommaire et imprécise sur les perspectives réelles.

 

 

Les Professionnels choisissent l’une de ces méthodes en fonction du contexte général, et de la nature de leur client (cédant ou acheteur).  Bien souvent, ils utilisent les trois pour avoir une fourchette de prix pour cadrer la négociation.  Certains font même une moyenne des trois résultats.  Chez KETWE, nous privilégions la méthode dite des « Actifs Immatériels » qui est plus adaptée aux variations du contexte.

 

La méthode des « Actifs Immatériels » rejoint la méthode patrimoniale (complète) dans la logique que la valeur de l’entreprise est la somme de sa valeur patrimoniale plus la valeur de son goodwill.  C’est dans l’estimation de celui-ci qu’elles s’en distingue très fortement.  A travers ses actifs immatériels, ce n’est pas la rentabilité passée de l’entreprise que l’on valorise, mais ses aouts pour l’être dans l’avenir.  Les actifs immatériels sont les diverses composantes de l’éco-système de l’entreprise.  Ils ont une valeur liée à leur taille, mais surtout une valeur utile en fonction de la capacité de l’entreprise à en tirer parti.

 

La méthode des « Actifs Immatériels » s’inspire aussi de la méthode des comparables dans la prise en compte du contexte économique du secteur d’activité dans la valorisation de la valeur utile des actifs immatériels.  A taille de l’éco-système et qualité d’organisation égales, une entreprise à plus de valeur dans un secteur en croissance où la concurrence n’entraine pas les prix et les marges vers le bas que celle, avec les mêmes caractéristiques, dans un secteur en déclin où les acteurs se livrent une lutte à mort.  Mais contrairement à la méthode des comparables, ces éléments sont pondérés par les caractéristiques propres à l’entreprise.

 

En tenant compte des perspectives économiques sectorielles, mais aussi géographiques du marché de déploiement, la méthode des « actifs immatériels » offre comme celle du discounted cash-flow une valeur dynamique basée sur le futur.  Stricto-sensu, il s’agit d’un futur proche, à un an, donc plus maitrisé.  Mais rien n’empêche, si vous disposez d’un business plan solide, de mesurer la valeur qu’aura l’entreprise dans 3 ans voire plus.  Vous aurez ainsi une valeur présente et une valeur future qui permettra par différence de mesurer quelle valeur ajoutée prendra la société dans la période considérée.

 

 

Un processus de cession est souvent long, notamment parce qu’il se prépare.  C’est dans ce travail exploratoire que la vision plus complète de la méthode des actifs immatériels est particulièrement pertinente.  Du fait qu’elle inclut les meilleurs aspects de chacune des méthodes traditionnelles, elle permet de mettre clairement en lumières les facteurs clés de la valeur de l’entreprise, et la stratégie pour les configurer au mieux des attentes du cédant, mais aussi de l’acquéreur.  Comme en plus, elle repose sur des éléments plus « business » que les autres méthodes très « financières », elle offre un formidable outil de communication, et donc de négociation, entre les deux parties.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags