top of page

Valoriser les Actifs Immatériels

Il y a quelques dizaines d'années, les actifs matériels représentaient 90% de la valeur des sociétés. Dans l'économie d'aujourd'hui ce sont les actifs immatériels qui sont tout aussi largement prédominants. Comme ils ne sont pas pour l'essentiel comptabilisés, ils constituent le goodwill.


Devant la différence croissante entre la valeur nette comptable et la valeur de marché des entreprises, les spécialistes de tous bords se sont penchés sur ce qui constituait le goodwill. Un consensus a été trouvé sur les actifs immatériels. C'est l'ensemble des composantes de l'éco-système de l'entreprise : ses clients, ses employés, ses fournisseurs, son organisation, son innovation, ses actionnaires... Sans elles, elle ne fonctionne pas. Leur importance et leur qualité a un impact direct sur la valeur de l'entreprise.


KETWE fait partie de ceux, encore minoritaires, qui estiment que la méthode de valorisation la plus pertinente est de valoriser l’entreprise à travers ses actifs immatériels. Pour ce faire, nous procédons en quatre étapes :


La première est de mesurer la taille (valeur) de chacune des composantes de l’écosystème de l’entreprise. Elle a couté tant, ou elle constitue un flux de telle importance, cela fixe sa valeur économique.


La deuxième consiste à mesurer la capacité de l’entreprise à tirer le meilleur parti de son écosystème. On a mesuré les investissements qu’elle a faits dans sa technologie, mais les produits qui en découlent répondent-ils aux attentes de son marché ? Y a-t-il des innovations marquantes ? Elle a des collaborateurs nombreux. Mais est-elle bien gérée et pointue techniquement dans ses opérations comme dans ses fonctions de support ?


La troisième est une lecture de l’environnement. L’entreprise est-elle dans une période économique favorable de ses marchés (géographiques) visés ? Vise-t-elle un secteur économique en développement et profitable ? A quelle concurrence fait-elle face ?


La dernière étape est de calculer la valeur utile de l’écosystème, en fonction du degré d’efficience interne et de favorabilité de l’environnement. Une entreprise avec une offre révolutionnaire et de qualité, des équipes brillantes, une stratégie claire et partagée… dans un secteur porteur aura un écosystème dont la valeur utile sera supérieure à la valeur économique. A contrario, et c’est le plus courant, si ses caractéristiques sont plus communes ainsi que son secteur d’activité, la valeur utile sera inférieure à la valeur économique.

Comentários


Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page